Toute l’histoire de notre espèce, et bien plus !

Il faut que j’avoue quelque chose de honteux (enfin bon, il y a pire quand même) : j’ai poursuivi ma scolarité et mes études, en étant complètement nulle en histoire. Attention, je ne parle pas des résultats scolaires qui ne reflètent pas toujours la réalité ; dans mon cas, mes notes étaient correctes mais mes vraies connaissances (celles qui se figent dans l’esprit pour toujours ou presque ; en tous cas, bien plus longtemps que les quelques semaines (ou jours) qui suivent l’examen) étaient tout autres : au ras des pâquerettes.
J’étais comme un vrai gruyère avec des acquis très parcellaires, sans ligne directrice. Le fait est que lorsque j’étudiais, je n’arrivais pas à me détacher du cours, des phrases apprises (presque) par cœur. Bref, je n’étais jamais parvenue à voir un sens dans tout cela, à prendre de la hauteur, ni à intégrer le tout à d’autres domaines. Bref, la construction de ma culture proprement dite en a donc pâti, je trouve. Et lorsqu’on aime les sciences, je pense qu’il est primordial d’une part de comprendre le lien qu’elles ont pu jouer dans l’histoire en général et l’histoire de l’Homme et d’autre part, de saisir  l’imbrication de toutes les pièces du puzzle que constituent notre monde et son devenir sur le moyen et long terme.

Avec le temps, j’ai comblé quelques brèches… Mais je viens de découvrir un trésor qui m’aurait tellement aidée si j’avais eu l’ouvrage entre les mains un peu plus tôt dans ma vie, non seulement pour le compte-rendu historique détaillé qui s’y trouve mais aussi pour toutes les grandes questions sociétales, éthiques et philosophiques qui s’y rattachent.
Il s’agit du livre « Sapiens – Une brève histoire de l’humanité » de Yuval Noah HARARI, docteur en Histoire médiévale, diplômé de l’Université d’Oxford, sorti en France aux éditions Albin Michel en septembre 2015.

sapiens

L’auteur nous décrit ici notre espèce, l’Homo Sapiens, dans toute sa splendeur depuis son apparition sur terre parmi d’autres espèces d’hominidés (qu’il a fini par évincer), jusqu’à ses préoccupations actuelles (et même après puisqu’il nous laisse entrevoir ce que pourrait être notre futur). Cette présentation est faite sous l’angle « conquête du Monde » : comment les Sapiens se sont-ils imposés ? Comment se sont-ils organisés ? Comment ont-ils dominé le Monde et toutes les espèces qui s’y trouvent jusqu’à les exploiter et les mettre en danger ? Comment finissent-ils par devenir des dieux créateurs ?
Et le bonheur dans tout cela ?

Bref, nous voilà plongés dans une grande fresque historique sur l’Homme mais bougrement plus captivante que ce qu’on peut trouver dans les bouquins d’histoire …avec des raisonnements logiques et des effets boule de neige ! L’auteur prend de la distance et intègre de nombreuses données issues d’autres domaines : des sciences en particulier telles que paléoanthropologie, anthropologie, biologie évolutionniste, linguistique, génétique, neurosciences, les sciences de l’industrie, les sciences humaines mais aussi de l’économie, de la philosophie et des questions d’éthique.

De façon plus précise, quels sont les grandes questions abordées ? En voici,un aperçu.  On y développe :

  • les mouvements de populations d’Homo Sapiens et la conquête du globe,
  • la suprématie de Sapiens sur les autres espèces. Les différentes théories habituellement avancées pour expliquer cette domination sont présentées ainsi que les critiques qu’on peut leur opposer (sans compter les rebondissement dus aux dernières découvertes, l’ADN néandertalien par exemple présent dans le génome de certaines populations)
  • la révolution cognitive où comment sont apparues, vraisemblablement via des mutations génétiques accidentelles, de nouvelles façons de s’exprimer : le Sapiens apprend à communiquer verbalement et à parler de choses abstraites ce qui lui confère un avantage certain pour sa vie sociale; les groupes sont plus soudés et efficaces.
  • la révolution agricole, point de départ de sociétés plus complexes, nécessitant de stocker de nombreuses informations (car le cerveau du Sapiens a des limites) : et nous voilà à l’écriture qui a changé la façon de penser le monde.
  • les disparités hommes / femmes dans les domaines culturels, juridiques ou politiques. Comment les explique-t-on ? Qu’en est-il aujourd’hui ? Quelles sont les théories avancées et les questions restant à débattre ?
  • Le développement des villes, métiers, des empires, la mondialisation.
  • L’apparition de la religion : comment elle est née ? Qu’a-t-elle apporté aux Sapiens fourrageurs ? Différence de point de vue entre polythéisme / monothéisme.
  • La révolution scientifique :
    • L’essor grandiose des connaissances et des avancées scientifiques ces 500 dernières années qui ont donné aux Sapiens d’immenses pouvoirs ; quelques exemples : la possibilité de quitter notre bonne vieille Terre, la découverte des micro-organismes, des atomes, de l’énergie qui s’y cache…
    • Comment les découvertes mais aussi l’aveu d’ignorances dans tant de domaines ont-ils permis aux hommes d’aller encore plus loin et bâtir des empires ? On y parle de Newton, d’Einstein, de Darwin mais aussi de la découverte de l’Amérique par les Européens…
    • Quels liens entre pouvoir, argent, recherche, connaissances ?
    • Le lien entre sciences et technologie (lien plus récent qu’il n’y paraît) et le rôle moteur joué par les contraintes militaires (développement des armes)
    • La question fondamentale du lien entre science et progrès : de meilleures connaissances pour contrer la misère, la faim, la maladie, les conditions de vie et augmenter l’espérance de vie. Mais aussi, la science au service de la culture mondiale…et de la paix (moins de guerres, malgré tout et des pays plus liés).
    • La question éthique de l’utilisation de la science et les dérives en son nom : esclavage, enrichissement des uns au détriment de la vie des autres et des autres espèces animales…
    • Les connaissances dans le domaine de l’énergie et les rouages de l’industrie : comment la découverte de la chaleur transformée en mouvement (naissance de la thermodynamique) a-t-elle déclenché l’essor du textile, du transport, des nouveaux matériaux, des machines agricoles et donc une explosion de la productivité et son corollaire : la naissance du consumérisme !
    • L’envie d’aller toujours plus loin a malheureusement conduit à la dégradation écologique, à la chute de la biodiversité (« L’humanité a réellement pris possession du monde ») mais aussi dans un cercle plus restreint à la dégradation de la famille et de la communauté locale ce qui amène à la question du bonheur.
    • Quid du  bonheur suite à l’essor des sociétés : un belle réflexion nous est livrée en prenant la question sous différents angles. La vie a-t-elle encore un sens ?
    • L’Homo Sapiens dépasse-t-il ses limites ? Il semble qu’on puisse désormais le présenter comme un dieu qui peut créer et détruire, se modifier lui-même (cf. les progrès médicaux) ! Mais que voulons-nous devenir ? Voilà la question finale.

Chaque thématique est abondamment illustrée par des anecdotes et des faits historiques précis appartement autant à l’Antiquité, au Moyen-Âge, qu’aux temps modernes et contemporains.
Bref, un récit limpide où le lecteur comprend facilement les rouages de la marche du monde dominé par Sapiens mais découvre (ou redécouvre) certaines horreurs. Certaines mises en perspective donnent, je dois dire, un peu le vertige. Mais il est important de se poser ces questions.
Bref, passionnant (même si on peut ne pas être d’accord sur tout) et à recommander à tous les amateurs de brainstorming  !

NB : Un petit développement particulier sur la division entre hommes et femmes (pourquoi, comment) dans la plupart des sociétés. A retrouver sur les Vendredis Intellos

3 comments for “Toute l’histoire de notre espèce, et bien plus !

  1. Bodenez F
    22/11/2015 at 19:51

    Si ce livre vous a plu, je vous recommande tres vivement « De l’inégalité parmi les sociétés, Essai sur l’homme et l’environnement dans l’histoire [« Guns, Germs, and Steel:The Fates of Human Societies »], Gallimard, NRF essais,‎ 2000 (ISBN 2-07-075351-4) » de Jared Diamond.

    • 23/11/2015 at 11:44

      Oui, je connais ! J’ai d’ailleurs commencé à le lire, passionnant aussi mais je l’ai trouvé dense (il y a quelques années) et pas fini (il faut dire qu’on me l’avait prêté). Il faudrait que je m’y remette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *