Lectures d’été …

J’avais prévu de vous parler de mes vacances d’été et de mes multiples visites aux 4 coins de France, mais le temps file sans que je parvienne à mettre tous ces découvertes sur Le Monde et Nous.
Je vais néanmoins tenter ça rapidement et commencer par vous présenter quelques ouvrages qui m’ont accompagnée, durant ces quelques dernières semaines.

Une histoire pour les enfants pour découvrir Darwin
On commence par un chouette roman à destination des enfants, sur le célèbre Charles Darwin. « Darwin : Mission sous surveillance« , écrit par Edith Pauly, auteur passionnée de vulgarisation scientifique, est paru aux Editions Le Pommier en octobre 2017.

Cette fiction met en scène deux enfants embarqués comme mousses à bord du Beagle, le célébrissime navire de la Royal Navy, en 1831 aux côtés de Charles Darwin alors qu’il entame son voyage autour du Monde.
Alors justement, pour les petits curieux, ces aventures sur un fond d’intrigue palpitante, permettent de mieux comprendre tout le travail de minutie de notre légendaire naturaliste : comment il a observé, collecté, conservé, noté, réfléchi, élaboré sa pensée, vérifié ses hypothèses, cherché à comprendre les différences entre espèces et ce, dans les moindres détails pour faire émerger sa théorie qui est désormais reconnue de tous (du moins dans le monde scientifique, parce qu’elle en dérange encore certains) : l’évolution, la sélection naturelle et sélection sexuelle.

Un beau coup de projecteur aussi sur ses coups de cœur et les détails qui l’émeuvent, mais aussi ses grincements de dents (comme l’esclavage ou l’obscurantisme)…

Quelques informations scientifiques à découvrir par ce livre…
1- La géologie au cœur des préoccupations du naturaliste. Quand on pense à Darwin, on s’imagine assez rapidement les pinsons et les Tortues géantes qu’il a observés et décrits et dont il a expliqué les caractéristiques selon leur environnement.
En fait, il a aussi beaucoup travaillé sur la compréhension de la formation des différents sols et reliefs qu’il a croisé sur sa route !
Il a ainsi montré que les chaînes de montagne étaient le résultat d’une série de tremblements de terre et autres accidents qui ont façonné la terre sur d’immenses périodes de temps.

2- Il s’est intéressé de près aux coraux
Sa compréhension des phénomènes impliqués en géologie lui a également permis de bâtir une théorie sur la formation des barrières de corail à proximité des volcans. Ce sont les mouvements de terrains sous la mer qui expliquent la formation et la forme des coraux qui poussent grâce à la présence de carbonate de calcium dans l’eau de mer. 

3- Une histoire de tatou
Partout où il passe, il observe avec minutie en quête de traces du passé : des strates de roches et des fossiles d’espèces éteintes qu’il dégage avec précautions. En Argentine, Darwin découvre un fossile de tatou géant (ou un de ses ancêtres) : il en fait ses premiers rapprochements avec la morphologie des tatous contemporains de plus petite taille. L’idée germe que des espèces qui se ressemblent physiquement ont un ancêtre commun et qu’une lente évolution en lien avec une meilleure adaptation à un environnement particulier est à l’oeuvre.

Bref, un livre pour les jeunes (ou les adultes) que je recommande !


Le deuxième ouvrage que je tenais à vous présenter est écrit par Jean-Michel Lecerf, nutritionniste, passionné de vulgarisation lui aussi. Je vous en avais déjà parlé dans un précédent billet (sur les aliments pour un cerveau performant) car je le croise assez souvent à l’Institut Pasteur de Lille.
Il s’agit cette fois de passer au crible un certain nombre d’idées reçues sur l’alimentation et le surpoids et d’expliquer comment notre corps et notre cerveau fonctionnent : « Le Surpoids, c’est dans la tête ou dans l’assiette ?« , paru en Janvier 2019, aux Editions Quae.

Comme souvent dans ses conférences ou ouvrages, Jean-Michel Lecerf commence par abattre les idées toutes faites et les raccourcis de pensée : non, les gens obèses ne sont pas des gens qui mangent trop ou trop gras ! Il aime à rappeler que c’est une maladie multifactionnelle, que nous ne sommes pas tous égaux, que les gènes jouent un rôle et que ce qui se passe in utero est déterminant pour le futur bébé, enfant, adulte.

Ainsi, l’auteur reprend tout depuis le début… Quelle alimentation idéale pendant la grossesse ? On y parle oméga 3 et 6 (et de la difficulté de trouver le bon équilibre), du microbiote du nourrisson avec son lot de bactéries dont on doit éviter le déséquilibre… Ainsi, en cas de césarienne, le microbiote de l’enfant n’est pas optimal. Il rappelle aussi, le rôle crucial de l’allaitement maternel afin de favoriser la bonne association entre les sucres du lait et les bonnes bactéries (nous en avions parlé dans ce précédent billet).

Alors quelles bonnes habitudes alimentaires acquérir avant l’âge de 6 ans ?
On explique la néophobie alimentaire, l’importance de la qualité de l’alimentation et de la variété, de la diversification alimentaire menée par l’enfant et on parle de l’éducation à l’alimentation (l’enfant doit être guidé pour apprendre à manger de tout sans excès, prendre conscience de son propre rassasiement) tout en détricotant le fameux « Tu dois finir ton assiette ! ».
Beaucoup de bon sens… dont celui de préserver (ou réhabiliter) le plaisir de manger ensemble, l’écoute bienveillante et de bannir les interdits alimentaires !
Et puis quand on s’interroge sur le « surpoids » (le nôtre ou celui des autres), on pense à l’IMC, aux régimes, au sport, au tissu adipeux à traquer, aux paroles culpabilisantes de la société… Il faut faire le tri de tout ce qu’on entend, pour apprendre en douceur ce qui est vraiment important et pourquoi. Bref, tout le discours classique est analysé pour ne garder que l’essentiel. Le bonheur !


Le 3e ouvrage est un peu différent des livres que je présente d’habitude mais j’avais envie de sortir des sentiers battus. Il est axé sur les sciences et relate l’état de nos connaissances mais une seconde partie est centrée sur la spiritualité, parce que Michel Rivière, l’auteur a passé de nombreuses années à s’interroger sur le Monde, avec une double approche « Science et Spiritualité ». Il a tout naturellement rassemblé ses réflexions, ses questionnements, les éléments de réponse qui se sont présentés à lui dans un livre, paru aux Editions Baudelaire en février 2019 « Métaphysique contemporaine : la science  et la spiritualité sont-elles inconciliables?« 

Ainsi, la première partie de l’ouvrage décrit l’apport des sciences pour expliquer l’univers et son expansion depuis le Big Bang avec une belle description de notre galaxie, de l’apparition de la vie, et des grandes théories pour comprendre la matière, l’espace et le temps … Très intéressant d’avoir mis en lumière les moyens techniques et les méthodes scientifiques pour acquérir ces connaissances et les grands noms de la Science.
Mais tout cela, bien que répondant à certaines questions, laisse de nombreuses zones d’ombre ; d’une part parce que c’est extrêmement complexe, d’autre part parce que nos outils d’investigation (notre intelligence et les moyens techniques) ont leurs limites.

Dans l’approche spiritualiste, l’auteur prône la méditation et présente ses bienfaits. Il évoque la foi, ce qu’elle est selon lui, ce qu’elle apporte à chaque individu dans sa vie et pour sa compréhension du monde. Il aborde également les apports du Bouddhisme en tant qu’approche philosophique.
Bon, je ne vous cache pas, que je ne me reconnais pas avec l’ensemble des propos, il y a même quelques phrases qui m’ont fait grincer des dents… mais il faut savoir faire preuve d’ouverture d’esprit pour accepter que certains aient besoin de chercher « ailleurs » que dans l’approche matérialiste, rationnelle, des réponses à leurs questions. L’essentiel est de ne pas « imposer » un point de vue comme étant la vérité absolue et c’est le cas ici !

Bref, de belles lectures… Bientôt, je vous parlerai de mon été, sous l’angle de mes visites un peu dans tous les coins de France 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.