La fête des mères !

Aujourd’hui, en France, c’est la fête des mères !
Déjà, un an, que je vous ai parlé de ces mères extraordinaires dans le règne animal.
A l’occasion de cette journée, au Musée d’Histoire Naturelle de Lille, une petite visite guidée sur le thème de la maternité chez les animaux était organisée.

Voici donc quelques informations qui nous ont été présentées.

Squelette d’éléphant d’Asie à l’entrée du Musée d’Histoire Naturelle de Lille

Allaitement d’un éléphanteau. Par rkimpeljr — breastfeeding baby, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1634201

Ce magnifique squelette d’éléphant d’Asie nous permet de démarrer la visite sur la compréhension de l’organisation sociale des éléphants. Cette espèce sociale où règne cohésion et hiérarchie est organisée autour des femelles : c’est un matriarcat. Ainsi les femelles passent toute leur vie ensemble et c’est la plus âgée qui assure la cohésion au troupeau.
La gestation dure entre 20 et 22 mois et les liens sociaux sont si forts que lorsqu’une femelle va mettre bas, toutes les autres femelles jouent un rôle dans l’accueil du nouvel éléphanteau. La future mère s’écarte du troupeau et la femelle la plus âgée l’aide pour l’accouchement. Les autres femelles, quant à elles, surveillent et protègent les lieux car l’odeur du placenta attire les prédateurs sur les lieux.
Dès la naissance, le petit doit se mettre rapidement debout : là encore les autres femelles apportent leur assistance car l’éléphanteau doit être capable de se déplacer rapidement, une question de survie.
L’allaitement dure environ 4 ans, qui peut même être réalisé par les autres membres du groupe.

Le petit éléphanteau mâle vit avec l’ensemble des femelles jusqu’à ses 7 ou 8 ans puis quittent le troupeau pour rejoindre d’autres mâles.

Un peu plus au fond dans le musée, un petit tour du côté de la grande verrière et notamment de la girafe !

La grande verrière du Musée d’Histoire Naturelle de Lille

Les girafes du zoo de Doué la Fontaine (Juillet 2018)

La girafe vit également en troupeau organisé. La gestation dure un an et la mise bas est délicate étant donnée que le girafon chute d’une hauteur de 2 m ! Il arrive même qu’il se brise une patte dès ces premiers instants.
Généralement, le petit doit se mettre debout rapidement, cela se produit dès ses 15 premières minutes de vie, il pourra alors téter et obtenir un lait riche en graisse. Au bout d’une heure, si tel n’est pas le cas, sa mère le délaisse ou le tue 🙁

On a évoqué bien sûr l’orang-outan qui passe énormément de temps auprès de sa mère, une petite dizaine d’années. Je vous laisse relire le billet de l’an dernier qui l’évoque assez bien.

Ours polaire visible au Musée d’Histoire Naturelle de Lille

Le cas de l’ours polaire a également été abordé. Le mâle et la femelle ne se côtoient que pour la reproduction au printemps. La femelle met donc bas en plein hiver dans une tanière creusée dans la neige ! La neige (cristaux de glace remplis d’air) est un bon isolant thermique : les petits y resteront à l’abri et se nourriront du lait maternel jusqu’à ce que les conditions extérieures soient plus clémentes. A la naissance, ils sont chétifs ne pesant que 300 g environ (la mère 350 kg).

Bref, de beaux exemples de mamans aux petits soins.

Cette visite au Musée, a également permis de jeter un œil sur la chouette exposition temporaire Eldorado, consacrée en partie au Mexique organisée par Lille 3000. L’Eldorado c’est ce pays fabuleux, riche en or, auquel rêvaient les conquistadors espagnols.
Bref, on reste ici au Musée, sur le thème des animaux et de leur richesse mais l’Art y sublime leur beauté à travers des matériaux, des couleurs, des détails et postures ! Cette exposition temporaire « Curiosidad » est dédiée aux pièces issues des collections du Musée d’Art Populaire de Mexico. A découvrir, pour voir la biodiversité sous un autre angle, si vous en avez l’occasion.

Arbre phylogénétique

La richesse de la biodiversité au Mexique

Carte du Mexique !

Les poissons se déplacent en groupe…

Les poissons, oeuvre murale en 3D de l’Exposition

Et des papillons…

Les papillons de l’exposition « Curiosidad » au Musée d’Histoire Naturelle de Lille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.