Les savons jouent double jeu

Bonjour à toutes et tous,

Comme promis, je vais vous parler aujourd’hui de l’action des savons et des lessives.

Comme nous l’avons vu dans un post précédent, l’eau est un bon solvant de toutes les molécules qui,  comme elle sont polaires (charges délocalisées).

Qu’en est-il des tâches de gras déposées sur les vêtements ? ou des cheveux qu’on doit laver ?

Tout d’abord, quelle est la nature des lipides et matières grasses ?

Rappelez vous dans un précédent article (clic clic), je vous parlais des acides (substances qui possèdent un H labile) et également des acides carboxyliques (molécules caractérisées par la fonction acide carboxylique R-CO-O-H : le R remplaçant un autre atome ou groupement ou une chaîne).

Je viens juste rajouter ici un petit complément, on appelle acide gras, un acide carboxylique où le R correspond à une longue longue chaîne de carbones- de 4 à 28 atomes de carbones, 16 à 18 sont les plus courants)

Exemple : l’acide palmitique

Source et autres exemples : clic clic

Un acide gras saturé est un acide gras ayant des atomes de carbone totalement saturés en hydrogène.

Les graisses et les lipides sont quant à eux, des esters d’acide gras. La différence avec les acides, et qu’au lieu d’avoir un petit H à la fin (dans COOH), on a un autre groupement ou un autre atome.

Un ester a donc comme écriture globale, R-COO R* et dans un ester d’acide gras,  le R est la longue chaîne carbonée vue précédemment.

Les triglycérides ou graisses neutres représentent à 90% la plus grande partie des lipides. Leur formule est la suivante (3 chaînes d’acide gras – 3 fonctions esters repérables par le O_CO)

CH2-O-CO-R1
|
CH-O-CO-R2
|
CH2-O-CO-R3
R1, R2 et R3 sont les longues chaînes caractérisant les acides gras décrits précédemment.

La plupart des corps gras naturels sont constitués d’un mélange complexe de triglycérides ; à cause de cela, ils fondent progressivement sur une large plage de température…

Bref, on imagine bien que ces longues molécules (où les chaînes carbonées sont très peu polaires) vont avoir beaucoup de mal à se dissoudre dans l’eau puisque pas de liaison hydrogène possible (d’ailleurs l’huile et l’eau ne sont pas miscibles).

Alors que faire ?? Il faut trouver un agent de liaison qui va permettre  l’accrochage des molécules d’eau aux grosses molécules de gras.

quelle est la nature des savons ?

Pour s’accrocher aux graisses, il faut être de nature voisine donc posséder une longue chaîne carbonée. Pour se lier à l’eau, les savons doivent, en plus, posséder une partie polaire afin de créer des liaisons hydrogène.

Les savons sont des sels d’acide gras.

La partie acide gras sera  la partie « lipophyle » (qui aime les graisses) ou encore « hydrophobe » (qui fuit l’eau)

La partie avec la fonction « sel d’acide… » notée COO- (charge négative)est polaire (partie hydrophyle), pourra créer des liaisons hydrogène avec les molécules d’eau.

Que se passe-t-il dans l’eau lorsqu’on lave ?

Qui se ressemblent s’assemblent… La partie « chaîne d’acide gras » du savon, ou encore partie lipophile interagit avec les tâches de gras qui n’aiment pas l’eau et la tête hydrophile crée la liaison hydrogène avec l’eau.

Le savon joue double jeu ! Le savon fait adhérer l’eau sur les tâches de gras.

Source : clic clic

Lors du rinçage, le trio eau/savon/gras est évacué…d’où l’importance d’un bon rinçage …

Infos complémentaires

Le savon le plus commun sur le marché est le « stéarate de sodium » de formule C17H37OONa. Le suffixe « ate » indique qu’il s’agit d’un ester. La partie C17H37 est la partie « acide gras », lipophyle. En contact avec l’eau, la molécule de savon se scinde pour donner C17H37OO(-) avec le groupement COO(-) de charge négative qui va s’associer au x molécules d’eau.

Le savon est aussi appelé « tensio-actif » car il modifie la tension superficielle de l’eau (c’est à dire sa capacité à « mouiller »).
La mousse est obtenue par frottement car lors du brassage des petites bulles d’air se trouvent emprisonnées.

Et les lessives alors ?

LEs lessives contiennent donc bien sûr du savon, le détergeant mais aussi d’autres compsants qui ont pour rôle :

– d’améliorer la dispersion du savon quelle que soit la qualité de l’eau : c’est le rôle des phosphates qui piègent le calcium (eau trop calcaire) pour éviter qu’ils ne bloquent les molécules de savon.

– améliorer l’action du savon pour certains types de tâches : c’est le rôle des enzymes qui décomposent chimiquement la tâche,

– des agents anti-déposition

– des assouplissants,

– du parfum !

Bonne lecture et à une prochaine fois.

Source : clic clic

Pour en savoir plus:

http://www.cyberprofs.com/Chimie-de-synthese.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_gras

http://www.chemieproduct.com/histoire_savon.htm

http://raffa.over-blog.com/article-499280.html

7 comments for “Les savons jouent double jeu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *