Les plantes au rythme des saisons

Les Editions « Biotope Editions » ont le chic pour mettre à l’honneur la Nature, c’est même leur spécificité… Souvenez-vous, en février dernier, je vous avais présenté cet ouvrage sublime dédié aux microfossiles (un documentaire riche tant par la qualité des informations dans de multiples domaines que la diversité et beauté des images rassemblées) : la présentation est à relire ICI.

Cette fois-ci, je voulais vous présenter un livre consacré aux Plantes, et la façon dont elles apparaissent au fil des Saisons :  » Les plantes au rythme des Saisons – Guide d’observation phénologique ». C’est un ouvrage collectif co-écrit par 9 auteurs chercheurs, techniciens, passionnés de sciences collaboratives : Vincent Badeau (INRA de Nancy), Marc Bonhomme (INRA de Clermont-Ferrand), Fabrice Bonne (INRA de Nancy), Jennifer Carré (Tela Botanica), Sébastien Cecchini (Office National des Forêts), Isabelle Chuine (CEFE-CNRS), Catherine Ducatillion (INRA, Jardin botanique de la Villa Thuret – Antibes), Frédéric Jean (INRA d’Avignon), François Lebourgeois (AgroParisTech Nancy).

C’est à double titre que j’ai décidé de m’intéresser et présenter cette nouveauté de Biotope Editions : d’une part parce que j’adore me promener dans la Nature et passer du temps à observer et à guetter les indices du développement des plantes, arbustes, arbres qui bordent nos chemins ; d’autre part parce que la perspective du changement climatique (peut-on encore parler de perspective ?) m’inquiète terriblement et les observations collectives permettent de voir où on en est et, j’ose espérer, mieux anticiper !
Cet ouvrage permet à tous (petits, grands, amateurs, connaisseurs) de mieux observer (en offrant les bonnes « clés » et en invitant le lecteur aux sciences participatives) et surtout de repérer d’ores et déjà les effets du réchauffement sur les espèces (aires de répartition, modifications du calendrier,… )

Alors qu’y trouve-t-on exactement ?

* Des définitions claires
Si vous vous mettez à observer les différents phénomènes relatifs aux plantes, aux arbres (mais cela fonctionne aussi pour les animaux) qui marquent les saisons, vous faites de la phénologie … Mais l’ouvrage aborde cette science dans les détails pour ne rien manquer des événements à scruter dans le cycle d’une plante… Le vocabulaire est toujours parfaitement expliqué avec des mots simples et un glossaire est prévu en fin d’ouvrage.

* Des explications scientifiques sur les phases clé du cycle végétal
J’ai particulièrement apprécié les descriptions de ce qu’est un bourgeon et les phénomènes qui s’y déroulent… Bienvenue dans ce monde miniature où sont détaillés les méristèmes riches en cellules souches pour permettre l’organogénèse, la croissance…
Saviez-vous que les signaux de déclenchement pour le développement du bourgeon végétatif (donnant une pousse) reposent sur des gènes, des hormones, des conditions météo (température, durée du jour).

Chacun sait, plus ou moins, en quoi consiste la photosynthèse… Mais, je suis sûre que pour le public non connaisseur de la biologie des plantes (dont je fais partie), sera surpris d’apprendre que l’énergie captée permet non seulement la synthèse de molécules utiles pour la croissance des plantes mais aussi la mise en place de réserve, utile à la plante pour reprendre son développement au printemps suivant !

On y découvre aussi ce qui se passe pendant la dormance, et le rôle de certains sucres tels que le « callose » -dérivé du glucose- qui bouche des canaux de communication (les plasmodesmes) entre cellules, bloque l’apport d’oxygène, et empêche le bourgeon d’éclater « trop tôt ». Mais d’autres phénomènes sont également à l’oeuvre.

Vous serez également intéressés d’apprendre comment se passe l’éclatement des bourgeons et les facteurs déclenchants, la maturation des fruits, les phénomènes durant l’automne.

* Des préoccupations légitimes par rapport au réchauffement
Des températures plus élevées au printemps et des retards de chute de températures en automne ne sont pas sans effet… sur les plantes elles-mêmes mais aussi les chaînes alimentaires, le fonctionnement des écosystèmes.

Mais ce n’est pas fini, parce que l’hiver ça compte aussi… Des hivers trop doux sont préjudiciables aux fruitiers ! Des encarts « Pour en savoir plus »,

* Des focus sur les espèces
Avant de décrire certaines espèces (un choix judicieux est réalisé…), des méthodologies pour mieux observer sont présentées au lecteur. Quand ? Comment ? A quelle fréquence ?
Comment reconnaître les espèces botaniques de façon simple ? quelles morphologies, quelles aires de répartition, quels stades de développement à observer pour quel calendrier ? Mais vous apprendrez aussi les noms vernaculaires aux côtés du nom scientifique

* Des illustrations précises et riches

Des photographies, des macros, des aquarelles légendées rendent le livre très attrayant et clair…

* Pourquoi cet ouvrage ?
Les observations de terrain sont primordiales, mais les scientifiques ne peuvent pas tout scruter partout, tout le temps. Ils ont donc besoin de nous, promeneurs, amateurs de la Nature : ce sont les sciences participatives (nous en avions déjà parlé ICI avec Spipoll). Ici il s’agit de l’Observatoire des saisons. La collecte de données est primordiale afin de modéliser les phénomènes à partir d’observations et ainsi pouvoir prévoir sur le plus long terme les effets du réchauffement sur les espèces. Comment vont-elles réagir, résister, s’adapter, se déplacer ? L’adaptation sera-t-elle suffisamment rapide par rapport à la rapidité du réchauffement global jusqu’ici rencontré ?

Ce que j’ai aimé :
Les espèces présentées, sont celles qu’on croise assez facilement dans nos contrées (nord ou sud)… et nombre d’arbustes sont présents dans mon jardin : bref, ce livre est une mine d’informations permettant de mieux connaître son environnement proche.
Pour le côté « poétique », j’ai aimé les aquarelles…


Pour le côté scientifique, j’ai aimé la présence des références bibliographiques en fin d’ouvrage…pour qui souhaite aller plus loin !
Pour le côté pédagogique, j’ai aimé la faculté des auteurs à avoir vulgarisé (sans perdre en précision) des connaissances pas forcément simples pour le lecteur non initié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *