10 ans, une communauté, un livre

Il y a presque 10 ans (c’était en juin 2007), j’ouvrais ce blog. Je ne savais pas du tout dans quel univers je mettais les pieds mais j’étais poussée par un irrésistible besoin de communiquer sur les sciences. Abonnée à l’époque au magazine « La Recherche » (j’y suis encore), je trouvais formidable de plonger dans le Monde, de comprendre (du moins en partie) ses mécanismes, les menaces qui pèsent sur lui. Une irrépressible envie de partager le fruit de mes lectures et de mes propres apprentissages autour de moi a surgi un beau matin… Me voilà lancée et… je ne me suis plus arrêtée.
Quelques mois après mon premier billet, je découvre une petite communauté : Le Café des Sciences regroupée autour de quelques blogueurs (Tom Roud, Enro, Dr Goulu, ElJjScience pour Tous, Alexandre Moatti, Chez Matthieu… pardonnez mes oublis) qui, comme moi, souhaitent diffuser et rendre accessibles les connaissances. Je postule pour intégrer le groupe car je sens que nous sommes en phase ! Puis la communauté grossit, s’enrichit …

Peu à peu des projets voient le jour… J’ai par exemple rejoint celui consistant à développer un espace spécialement dédié aux enfants : la chouette aventure de Kidiscience est née en 2012 ! J’adore le concept et les échanges fructueux entre les membres actifs au sein de ce projet. De belles amitiés en sont nées. Alors merci !

10 ans après ses premiers pas, la communauté est toujours là, toujours plus forte et unie et des idées qui foisonnent. Le Café rassemble désormais plus d’une centaine de membres, de tous horizons. Le format s’est également ouvert à d’autres types de communications tels que la vidéo, le podcast et la BD … Un monde riche et ouvert !

10 ans, ce n’est pas rien. Alors pour fêter cela, un projet d’une toute autre teneur à vu le jour : la publication d’un ouvrage collectif, paru aux Editions Belin le 22 mars 2017 ! 40 membres du Café des Sciences, de Stripscience ou Vidéosciences, (bref des blogueurs, vidéastes ou dessinateurs) ont uni leurs efforts pour porter encore plus loin les couleurs de la Science.
Et vous n’allez sûrement pas en revenir, parce que le fil conducteur des 30 chapitres est :
« La Science à contre pied« . Bref, des sujets renversants, des résultats surprenants voire pour certains des trucs de fous qui vont à l’encontre du bon sens commun !

Comme vous le savez sûrement si vous lisez ce blog, certains sujets me sont particulièrement chers… Je reviens souvent sur « le cerveau » fascinant et « la maternité ». C’est pourquoi le chapitre que j’ai eu le grand plaisir d’écrire, fruit de longues heures de lectures et de recherches, porte sur ces thèmes.
 » Des cellules fœtales colonisent le cerveau de la mère ».

Je vous livre les premières lignes, en espérant que cela vous donnera envie de découvrir la suite.

Je suis mère depuis bientôt 15 ans ! Eh bien, figurez-vous qu’il n’est pas impossible que cette grossesse ait laissé des traces physiques au plus profond de moi. Et je ne parle pas de cicatrice, de peau détendue, de vaisseaux disgracieux… Non, c’est bien plus incroyable que cela ; j’ose à peine le dire : il n’est pas exclu que des cellules de cet enfant soient encore, à l’heure où j’écris ces mots, en moi et même pour certaines, logées là-haut dans mon cerveau. Elles participeraient même à son fonctionnement ! Difficile à croire, non ?

Effectivement, on a tendance à penser que la mère qui accueille en elle pendant de longs mois ce petit être en développement, qu’elle nourrit et fait grandir, fournit tout ce dont a besoin son bébé, et que le transfert est à sens unique ! Détrompez-vous. Un bébé qui donne des cellules à sa maman est un phénomène déconcertant mais réel. C’est cette jolie histoire que je m’apprête à vous conter !

Et puis, autre grande joie : mon fils Valentin, 15 ans, passionné de dessin, a passé un peu de temps pour concocter de jolies illustrations. Une chouette collaboration ! Son blog, membre de Stripscience est .

Le fœtus transfère un peu de son ADN vers sa mère

Sinon, j’ai beaucoup aimé les chapitres de mes ami(e)s… Je vous en cite quelques uns, bien que tous méritent le détour !
Connaissez-vous bien la bipédie ? Croyez-vous qu’elle n’est réservée qu’aux humains ? Un chapitre de Sirtin et SSAFT.
Saviez-vous que pour réduire les embouteillages, une des solutions était de fermer une route ? Un chapitre écrit par Emilie de Sense the Science.
Pensez-vous que les dauphins, les écureuils et les marmottes sont mignons à croquer ? Que nenni, ce sont souvent d’ignobles tueurs : un chapitre, une vidéo de Stéphane à la Main Baladeuse.
Et les plantes, saviez-vous qu’elles avaient plus d’un tour dans leur sac ? Un chapitre de Ludmilla.
Vous aimez la musique métal ? ça tombe bien, ça va vous détendre ! Un chapitre écrit par Headbanging Science.
Vous avez peur des araignées ou du vide ? Méfiez-vous, vous pourriez transmettre ça à vos enfants ! Un chapitre de Vincent (Dessous de Science).
Vous avez cessé de grandir ? Détrompez-vous ! Votre taille évolue encore et toujours. Un chapitre et une vidéo de Viviane (Scilabus).
Et puis n’hésitez pas à pousser la porte pour en savoir un peu plus sur le nombre pi (qui est assez mal choisi) ! (Merci ).

Voilà, retrouvez la liste des contributeurs, un aperçu pour feuilleter le livre sur le site des Editions Belin.
Et puis, si vous voulez tenter votre chance pour gagner un exemplaire du livre, il y a un jeu concours ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *